Point de rosée... petite révision technique !

Question qui revient souvent au standard de PARTENAIR, que devient le point de rosée sous pression lorsque la pression change ?

Rappel : Le point de rosée est, à une température donnée, la teneur saturante en vapeur d'eau dans l'air indépendamment de  la pression. Un  volume de 1 m3, sous une pression de 7 ou de 30 bars à une température de 35°C et 100% saturé en humidité, contiendra toujours - dans les 2 cas - 39,2 grammes de vapeur d'eau.

Si l'on diminue la pression, le volume d'air augmente mais la teneur en eau ne change pas. Donc, le point de rosée diminue.
Si l'on augmente la pression (cas d'un surpresseur par exemple) le volume d'air diminue. La teneur en eau reste identique, donc le point de rosée augmente.
Point de rosée - PARTENAIR
A retenir : Abaissement de pression = abaissement du point de rosée.
Un point de rosée de +3°C sous 7 bars devient un point de rosée de -22°C lorsque l'air est détendu à pression atmosphérique.
A l'inverse, un point de rosée sous pression de +3°C à 7 bars devient un point de rosée sous pression de +23°C une fois l'air surpressé à 30 bars.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer